Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Montpellier passe une nouvelle nuit sous les eaux

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
JOHANNA GIGLIA - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le Lez a de nouveau débordé à Montpellier, dans la nuit du 6 au 7 octobre, mais les inondations ont fait beaucoup moins de "naufragés" que la semaine dernière.

La galère continue pour les habitants de l'Hérault. Pour la troisième fois en moins d'un mois, les orages ont provoqué des inondations dans le département, dans la nuit du 6 au 7 octobre, et particulièrement à Montpellier et ses environs. L'Hérault reste en vigilance orange depuis lundi soir, de même que le Var. L'alerte a été levée, mardi matin, pour le Gard. 

250 à 300 personnes réfugiées dans des gymnases

A Montpellier, le niveau du Lez – le fleuve qui traverse la ville – est autant monté que la semaine précédente, quand le record de précipitations avait été battu. Mais la montée des eaux a surpris beaucoup moins d'habitants cette fois-ci. Le Lez et un autre cours d'eau touché, la Mosson, ont amorcé leur décrue mardi matin.

Selon les secours, entre 250 et 300 personnes ont trouvé refuge dans des gymnases dans la périphérie nord de Montpellier. Les pompiers ont effectué une centaine de mises en sécurité et une vingtaine d'hélitreuillages de personnes en difficulté.

Dans la nuit du 17 au 18 septembre, 4 personnes avaient trouvé la mort dans l'inondation d'un camping à Lamalou-les-Bains, dans l'Hérault, et une cinquième était morte dans l'Aveyron. Lundi 29 septembre, Montpellier et une soixantaine d'autres communes s'étaient sont retrouvées sous les eaux, forçant 4 000 personnes à trouver refuge dans des abris improvisés pour la nuit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.