Cet article date de plus de six ans.

De violents orages frappent de nouveau Montpellier

Les intempéries, qui ont touché le nord de la ville, ont nécessité une cinquantaine d'interventions des pompiers et l'hébergement d'environ 300 personnes dans des gymnases, dans la nuit du lundi à mardi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une voiture progresse dans une rue inondée de Montpellier (Hérault), le 29 septembre 2014. (CITIZENSIDE/PHILIPPE BOURGUN / AFP)

La vigilance orange reste en vigueur dans l'Hérault et le Var. Les orages violents qui ont touché le nord de Montpellier ont nécessité une cinquantaine d'interventions des pompiers et l'hébergement d'environ 300 personnes dans des gymnases, dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 octobre. A Montpellier, le niveau du Lez, placé en vigilance "crue", a dépassé le niveau de crue du 29 septembre, peu après 3 heures.

Les pompiers ont procédé à des mises en sécurité de personnes et à quelques hélitreuillages sur les communes de Grabels et de Juvignac, en raison des fortes accumulations d'eau sur un secteur de quelques kilomètres carrés. Des mises en sécurité ont été nécessaires pour quelques véhicules pris dans les eaux dans le nord de la préfecture héraultaise.

La vigilance levée à midi ?

L'Hérault, le Gard et le Var ont été placés en vigilance orange pour des risques d'orages depuis lundi à 20 heures. L'Hérault, où la pluie a cessé dans la nuit, est sorti de la vigilance orages à 3h30 mais le département reste en vigilance crue et inondation. L'alerte a été levée, mardi matin, pour le Gard.

Les précipitations atteindront le "Var, tout particulièrement la partie sud du département" entre la nuit de lundi à mardi et la matinée de mardi. L'épisode orageux doit prendre fin avant la mi-journée.

Le Var, le Gard et l'Hérault ont connu plusieurs épisodes d'intenses précipitations en septembre. Dans la nuit du 17 au 18 septembre, cinq personnes ont notamment trouvé la mort dans l'inondation d'un camping à Lamalou-les-Bains dans l'Hérault. Lundi 29 septembre, Montpellier et une soixantaine d'autres communes se sont retrouvées sous les eaux, forçant 4 000 personnes à trouver refuge dans des abris de fortune pour la nuit. Cet épisode n'a toutefois fait ni mort ni blessé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.