VIDEO. Inondations records en Grande-Bretagne, la mobilisation est à son maximum

La tempête Ulla s'apprête à traverser la Grande-Bretagne, et notamment l'Angleterre, vendredi. Elle doit s'accompagner de vents violents et de fortes précipitations, alors que le pays a déjà les pieds dans l'eau.

LOIC DE LA MORNAIS et THOMAS DONZEL - FRANCE 2 LONDRES

Les Britanniques vivent l'un des hivers les plus humides de l'histoire du Royaume-Uni. En plus de cela, une nouvelle tempête en provenance de l'Atlantique approche des côtes, vendredi 14 février, menaçant de déverser l'équivalent d'un mois de pluie sur de régions déjà inondées.

La Tamise pourrait atteindre ce week-end, par endroits, son plus haut niveau depuis soixante ans. Les autorités ont aussi indiqué aux habitants de Windsor et du Surrey, à l'ouest de Londres, où un millier de personnes ont été évacuées, qu'ils étaient exposés à de nouveaux risques d'inondations.

Des vents violents ont dévasté le pays, faisant un mort et privant toujours d'électricité quelque 16 000 foyers. Le Premier ministre David Cameron a pris personnellement le dossier des inondations en main, alors que son gouvernement était accusé d'inaction par des habitants en colère. Il s'est rendu vendredi à Blackpool, dans le nord-ouest de l'Angleterre. Pour faire face à ces intempéries hors normes, le Premier ministre a demandé, jeudi, l'aide financière de l'Union européenne.

Le 1er régiment royal de fusiliers est envoyé à Wraysbury, dans le Surrey, pour lutter contre les inondations, le 11 février 2014.
Le 1er régiment royal de fusiliers est envoyé à Wraysbury, dans le Surrey, pour lutter contre les inondations, le 11 février 2014. (SIPANY / SIPA )