Tempête de 1999 : la renaissance des forêts

En France, 20 ans après la tempête de 1999, que reste-t-il de nos forêts ? Depuis cet événement, des leçons ont été tirées. La catastrophe a même permis de replanter et de repenser nos forêts différemment.

France 2

C'est un massif encore en pleine renaissance à Weitbruch, dans le Bas-Rhin. Il y a 20 ans, la tempête Lothar mettait à terre une partie de la forêt de Haguenau et marquait toute une génération d'habitants et de forestiers. "Assez rapidement, on s'est rendu compte que c'était une crise extraordinaire et inédite, et que que l’ampleur du phénomène était supérieure à ce qu'on n'avait jamais connu", confie Pierre Geldreich, directeur de l'agence travaux Rhin-Vosges - ONF (Office national des forêts).

Certaines parcelles sont détruites à plus de 70%

Des milliers d'arbres à terre, déracinés et brisés par des vents atteignant plus de 150 km/h. Au soir du 26 décembre 1999, la forêt est défigurée et certaines parcelles sont détruites à plus de 70%. La commune de Weitbruch a été l'une des plus touchées. Dans cet endroit s'élevait des centaines de pins, mais seuls quelques-uns sont restés sur pieds. Pour le reste, c'est 20 à 30 de récoltes qui ont été perdues. À la sidération de toute une région s'est ajouté le choc économique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des arbres déracinés jonchent une route de La Rochelle le 28 décembre 1999 au lendemain de la tempête qui s\'est abattue en Charente-Maritime
Des arbres déracinés jonchent une route de La Rochelle le 28 décembre 1999 au lendemain de la tempête qui s'est abattue en Charente-Maritime (MICHEL GANGNE / AFP)