Tempête Gloria : les Pyrénées-Orientales menacées

En Espagne, c'est l'alerte rouge en raison de la tempête Gloria. L'est du pays est frappé par le phénomène qui a déjà fait deux morts. Des centaines d'écoles ont déjà été fermées. Les rafales de vent et les chutes de neige se déplacent désormais vers les Pyrénées-Orientales.

france 3

La mer tempétueuse se fracasse sur les remparts de la citadelle de Torre del Mare, en Espagne. La frontière française n'est qu'à une centaine de kilomètres. Depuis dimanche 19 janvier, Gloria malmène l'est de la péninsule ibérique. Les vents atteignent 130 km/h et les vagues, 7 mètres de hauteur. La région est en alerte rouge. 200 000 enfants n'ont pas pu se rendre à l'école.

Les Pyrénées-Orientales en alerte orange

À Valence, les pompiers ont découvert le corps sans vie d'une femme dans la matinée. Un homme est décédé la veille. "Il faut être très prudent, c'est très dangereux, avec la mer, une vague peut emporter en quelques secondes", avertit un passant. En France, les Pyrénées-Orientales ont été placées en alerte orange, avec un risque de submersion pour les communes du littoral. À Argelès-sur-Mer, par exemple, les maisons les plus proches de la plage sont déjà inondées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne regarde la mer, le 24 octobre 2006 à Saint-Malo, alors que le quart nord-ouest de la France subissait des vents violents.
Une personne regarde la mer, le 24 octobre 2006 à Saint-Malo, alors que le quart nord-ouest de la France subissait des vents violents. (MARTIN BUREAU / AFP)