Prévention des inondations : Meaux met en place la taxe Gemapi au grand dam des propriétaires

Publié Mis à jour
Prévention des inondations : Meaux met en place la taxe Gemapi au grand dam des propriétaires
france 3
Article rédigé par
J. Poissonnier, O. Poncelet, G. Pinol, C. Beauvalet - France 3
France Télévisions

L'agglomération de Meaux (Seine-et-Marne) vient de mettre en place la taxe Gemapi, qui sert à financer les travaux destinés à lutter contre les inondations. Une taxe de plus qui divise les habitants. 

Ce sont quelques euros ajoutés aux impôts locaux. La taxe Gemapi sert à financer la prévention des inondations. À Meaux (Seine-et-Marne), elle vient d'être votée. Chaque habitant devra ainsi payer, en moyenne, 18 euros. "Je pense que la municipalité ou la région devrait prendre ça en charge", affirme une habitante, tandis qu'un autre se montre résigné : "Si on n'a pas le choix, on paiera." Dans la commune, les inondations sont fréquentes, et parfois dévastatrices, comme celles que Meaux a connues en 2018.

Une décision jugée injuste par les propriétaires

Cette taxe doit financer des travaux estimés à 2 millions d'euros. Jusqu'ici, la taxe Gemapi était financée par les entreprises, les propriétaires et les locataires. Mais avec la suppression de la taxe d'habitation, les locataires n'auront bientôt plus à la payer, contrairement aux propriétaires. Une décision jugée injuste par Frédéric Zumbiehl, juriste à l'Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) : "Il est normal que tous les habitants d'une ville participent aux dépenses de prévention des inondations. Pourquoi ce serait qu'aux propriétaires et aux entrepreneurs de payer cette taxe ?" 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.