Loire-Atlantique : 1 500 foyers privés d'électricité et le trafic ferroviaire perturbé dans le département placé en vigilance rouge

Une cellule de crise a été mise en place indique la préfecture de Loire-Atlantique après le placement du département en vigilance rouge pour "pluie et inondation", rapporte France Bleu Loire Océan.

Article rédigé par
avec France Bleu Loire Océan - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Lors d'une tempête le 4 mars 2019 à Batz-sur-Mer en Loire-Atlantique (Photo d'illustration).  (LOIC VENANCE / AFP)

Au moins 1 500 foyers sont privés d'électricité en Loire-Atlantique, rapporte samedi 2 octobre France Bleu Loire Océan. Des renforts d'Enedis sont sur place et le courant doit être rétabli pour tous les clients dans la soirée.  Le département de l'Ouest de la France a été placée samedi en vigilance rouge pour "pluie et inondation" par Météo France.

>> Suivez notre direct sur les intempéries dans l'Ouest de la France

Une cellule de crise a été activée à la préfecture de Loire-Atlantique. Des parcs ont été fermés par précaution, notamment à Nantes. Une trentaine d’interventions étaient comptabilisés en début de soirée par les sapeurs pompiers du département. Elles ont été effectuées principalement sur le littoral, et quelques chutes d’arbres sur les routes sont également à déplorer.

Du côté des transports, la SNCF a annoncé qu'en raison des intempéries, le trafic sera perturbé jusqu'à dimanche 10 heures sur la ligne entre Nantes et Redon ainsi qu'entre Sainte-Pazanne et Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Des terminus de TGV, notamment Paris-Le Croisic ont été avancés, la fin du trajet s'effectuant en autocar. Des messages SMS ont été envoyés aux usagers concernés. 

Vinci Autoroutes a conseillé à tous les automobilistes de "différer leurs déplacements dans la mesure du possible". Les intempéries pourraient toucher notamment les autoroutes A11, A83 et A87, rappelle l'entreprise. "Il faut absolument éviter de prendre la route cette nuit, sauf nécessité absolue", a prévenu sur franceinfo Michel Ménard, président du département de Loire-Atlantique. "Sur l’agglomération nantaise il y a un renfort de pompiers, une section de pompage de l’unité d’intervention de la sécurité civile de Nogent-le-Rotrou qui est pré-positionnées pour pouvoir intervenir en cas d’inondation", a détaillé le président du conseil départemental de Loire Atlantique.

Inquiétude sur les précipitations

D'importantes rafales de vent ont balayé samedi après-midi la Loire-Atlantique et également la Vendée. Des pointes allant jusqu'à 108 km/h ont été enregistrées sur l'Île d'Yeu et jusqu'à 85 km/h à Noirmoutier. "On va gérer on va faire au mieux la situation, assure David Samzun, maire de Saint-Nazaire sur franceinfo samedi soir. Il y a un peu d'appréhension on appelle la population à faire attention. Pour le moment, il n'y a pas de situation compliquée à déplorer, si ce n'est une toute petite inondation du côté de la gare".

En Loire-Atlantique, jusqu'à 100 millimètres de cumuls de pluie, voire plus localement, sont attendus au sud de la Loire-Atlantique, rapporte France Bleu Loire Océan. "Si nos prévisions se confirment, on est sur un phénomène d'une durée de retour d'à peu près 100 ans. Cela signifie que, chaque année il y une chance sur 100 d'avoir ce phénomène. Ça montre le caractère très remarquable de ces pluies", expliquait Jérôme Lecou, prévisionniste à Météo France.

Concernant la Vendée, les pompiers ont enregistré jusqu'à maintenant une trentaine d'interventions liées aux intempéries, dont deux pour des zones inondées localement. On déplore une quinzaine de chutes d'arbres et quelques routes impraticables. Trois habitations ont été protégées des eaux par les secours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.