"La lenteur de la crue nous a permis d'être plus dans l'anticipation", assure la maire de Villeneuve-Saint-Georges

Face à la crue de 2018, les services de la commune et les habitants de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) ont réussi à mieux s'organiser qu'en 2016, selon la maire.

Les 30 000 habitants de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) face à la crue.
Les 30 000 habitants de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) face à la crue. (THOMAS SAMSON / AFP)

La crue de la Seine est plus lente que prévu, avec un pic attendu dans la nuit de dimanche à lundi autour de 5,95 mètres. Cette montée des eaux progressive a permis à certaines communes "d'être plus dans l'anticipation, dans l'information et dans la sécurisation", comme en témoigne Sylvie Altman, la maire PCF de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), invitée sur franceinfo dimanche 28 janvier. 

Villeneuve-Saint-Georges est une commune de 30 000 habitants, coincée entre l'Yerres et la Seine. "Toutes les berges de l'Yerres sont inondées dans le quartier Blandin, et le quartier de Triage, le long de la Seine, est coupé par de grosses nappes", décrit l'élue. Mais l'expérience de 2016 et la lenteur de la crue ont permis à la commune de mieux s'organiser, "avec des nouvelles passerelles, des barques, des protections", précise Sylvie Altman, et "trois centres d'hébergement" ont été mis à disposition "dès le début de la crue"

Nos services sont 24/24 sur le terrain, on a des patrouilles de police municipale et nationale toute la journée et la nuit.Sylvie Altman, maire de Villeneuve-Saint-Georgesà franceinfo

La maire de Villeneuve-Saint-Georges salue le travail des services de la commune sur le terrain et la "solidarité" des habitants, qui "n'ont pas attendu la fin de la crue" cette année pour s'organiser et venir en aide.

>> DIRECT. Crue : la Seine devrait atteindre 5,90 m dimanche soir à Paris