Intempéries meurtrières : l'heure est à la solidarité

Sur la Côte d'Azur, les habitants épargnés se mobilisent pour venir en aide aux sinistrés.

France 3

Biot (Alpes-Maritimes) est l'une des villes les plus touchées par les intempéries meurtrières du samedi 3 octobre. France 3 est allée à la rencontre d'un sinistré. La violence des eaux a presque tout détruit chez lui. Ce lundi, l'homme est en larmes quand il constate l'ampleur des dégâts. Ses parents et des amis se sont spontanément proposés pour aider sa famille et l'héberger.

"C'est normal"

La solidarité permet de faire front. Certains ont même posé un jour de congé pour venir en aide aux victimes. "On aimerait bien que l'on fasse ça pour nous si ça nous arrivait donc c'est normal qu'on le fasse pour les autres", témoigne Valérie.

"C'est très touchant", avoue un pompier professionnel sinistré à propos de cette aide. Malgré l'entraide, les habitants sinistrés ne pourront retourner chez eux avant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les habitants dégagent et nettoient les rues de Biot (Alpes-Maritimes), après les inondations meurtrières du 4 octobre 2015.
Les habitants dégagent et nettoient les rues de Biot (Alpes-Maritimes), après les inondations meurtrières du 4 octobre 2015. (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)