Intempéries : le modèle immobilier de la Côte d'Azur menacé

Il n'y a plus assez de terres non bâties pour pouvoir absorber l'eau. C'est le constat qui a été fait au lendemain des violentes intempéries qui ont frappé le Sud-Est de la France samedi 3 octobre.

FRANCE 3

Depuis les années 70, la Côte d'Azur ne cesse de s'urbaniser, de se bétonner. Plus d'agriculture, plus de champs pour absorber les pluies. Or dans la nuit de samedi à dimanche, il est tombé du ciel bien plus qu'en un mois. 178mm à Mandelieu et 195mm à Cannes. Résultat : l'eau des rivières dévalant du relief montagneux s'est déversée sur une zone urbaine imperméabilisée et en partie construite en zone inondable.

Des plans de prévention des risques

Depuis 20 ans, des plans de prévention des risques imposent des règles strictes aux nouvelles constructions pour éviter ces catastrophes lourdes tant sur le plan humain que matériel. Mais la question est de savoir si ces plans sont vraiment respectés.

Aujourd'hui, il est encore trop tôt pour estimer le coût des dégâts. Mais le modèle immobilier de la Côte d'Azur est visiblement menacé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une rue de Cannes (Alpes-Maritimes) endommagée après les inondations le 4 octobre 2015.
Une rue de Cannes (Alpes-Maritimes) endommagée après les inondations le 4 octobre 2015. (PATRICK CLEMENTE / AFP)