Inondations : en déplacement dans le Pas-de-Calais, Emmanuel Macron annonce un fonds de 50 millions d'euros pour les sinistrés

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Inondations : 214 communes du Pas-de-Calais et "une trentaine" du Nord seront reconnues en état de catastrophe naturelle, annonce Emmanuel Macron -
Inondations : 214 communes du Pas-de-Calais et "une trentaine" du Nord seront reconnues en état de catastrophe naturelle, annonce Emmanuel Macron Inondations : 214 communes du Pas-de-Calais et "une trentaine" du Nord seront reconnues en état de catastrophe naturelle, annonce Emmanuel Macron - (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Un autre "fonds exceptionnel de soutien" pour les agriculteurs sera également mis en place.

En déplacement dans le Pas-de-Calais, confronté aux crues et aux inondations, Emmanuel Macron a promis, mardi 14 novembre, un "fonds de soutien" de 50 millions d'euros afin d'aider les collectivités "de manière exceptionnelle" à faire face aux premières dépenses. Un autre "fonds exceptionnel de soutien" pour les agriculteurs, y compris ceux de Bretagne et Normandie touchés par les tempêtes, sera également lancé. Ce dernier permettra de financer les besoins en investissement ou les pertes occasionnées.

Par ailleurs, le président de la République a annoncé le classement en catastrophe naturelle "dès cet après-midi" de 214 communes du Pas-de-Calais qui en ont fait la demande et d'"une trentaine" du département voisin du Nord. Selon le préfet du Pas-de-Calais, 5 000 habitations ont été touchées par ces inondations "exceptionnelles".

Le Pas-de-Calais, qui a déjà subi la tempête Ciaran le 2 novembre, des crues record le 7 novembre et des précipitations intenses jeudi et vendredi, a été placé mardi en vigilance orange "pluie-inondation" et "crues". "Les pluies de ce mardi pourraient provoquer une remontée des niveaux", prévient Vigicrues.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.