Inondations dans le Pas-de-Calais : 300 pompiers mobilisés toute la nuit, une cinquantaine d'interventions

Les averses "gagnent encore en intensité" vendredi matin, note le préfet du Pas-de-Calais, Jacques Billant, sur France Bleu Nord.
Article rédigé par France Info - avec France Bleu Nord
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min
Une rue inondée à Blendecques (Pas-de-Calais), le 7 novembre 2023. (ROMANE PORCON / FRANCE BLEU NORD)

300 pompiers mobilisés toute la nuit, une cinquantaine d'interventions, 350 bovins sauvés de la noyade... Le préfet du Pas-de-Calais Jacques Billant, invité de France Bleu Nord vendredi 10 novembre, a fait le point sur la situation dans le département en proie aux inondations.

"Après de fortes précipitations quasiment constantes jeudi, la nuit a également été marquée par de grandes averses importantes", note le préfet. Ces averses "gagnent encore en intensité ce matin, puisqu’on a déjà relevé localement 7 à 15 millimètres d'eau en une heure dans le nord du Montreuillois. Sur ces dernières 24 heures, les cumuls de pluies se montent à 40 millimètres dans les trois quarts nord-ouest du Pas-de-Calais".

Un Ehpad évacué par précaution

"Fort heureusement la nuit s’est bien passée", se félicite Jacques Billant, "sur le plan des interventions des forces de sécurité. Les pompiers ont réalisé une cinquantaine d’interventions pour faire du pompage, déblayer les habitations, effectuer des reconnaissances majoritairement dans le secteur de Montreuil-sur-Mer. Et ce sont également 35 évacuations qui ont été opérées cette nuit".

Près de 300 pompiers ont en effet été encore mobilisés dans le Pas-de-Calais dans la nuit de jeudi à vendredi, en plus des 400 sapeurs-pompiers habituellement monopolisés sur les missions courantes dans le département. Un Ehpad a par exemple été évacué par précaution. 19 résidents d'une maison de retraite ont été sortis de l'établissement et relogés dans la nuit à Nielles-lès-Bléquin. Une famille a également été évacuée à Clairmarais, dans le secteur de l'Aa.

Des renforts venus d'autres départements

Une exploitation agricole de 350 bovins dans le secteur d’Etaples, dans le Montreuillois, a dû être évacuée. "175 bovins étaient en péril imminent", décrit le préfet. "Les pompiers sont immédiatement intervenus pour pomper l’eau. 100 bovins ont été pris en charge, les derniers vont l’être rapidement, c’est un soulagement pour l’exploitant."

Des rotations sont organisées pour permettre de gérer la fatigue des pompiers. Il y a aussi des "colonnes de renforts qui proviennent d'autres départements et qui proviennent également des unités militaires de la Sécurité civile", indique le chef d'état-major du SDIS 62, le lieutenant-colonel Olivier Loison. "Entre 235 et 250 personnels supplémentaires viennent gonfler les effectifs du corps départemental pour pouvoir traiter cette situation exceptionnelle."

"L'activité pluvieuse va se poursuivre jusqu’en milieu d’après-midi"

Des moyens spécialisés sont aussi exploités depuis le début de la montée des eaux : des sauveteurs aquatiques sont mobilisés depuis le début "pour pouvoir progresser sur les zones inondées et on dispose également de moyens en route qui nous permettent de parcourir des chemins et des routes inondées". Le dernier recours, "ce sont les moyens aériens, on dispose d’un hélicoptère de la Sécurité civile", rappelle le lieutenant-colonel Loison.

Selon le préfet du Pas-de-Calais, "l’activité pluvieuse va se poursuivre jusqu’en milieu d’après-midi, avec des cumuls de 20, 30 millimètres, voire localement jusqu’à 50 millimètres entre la Liane, la Canche, la Hem et la Lys. Au final on aura eu depuis hier matin jusqu’à la fin de l’après-midi des cumuls de 70 à 100 millimètres sur la partie ouest du Pas-de-Calais, ce qui est vraiment très important".

"Je mesure l’épuisement, la lassitude de nos concitoyens face à ces inondations et ces crues qui nous touchent depuis lundi", reconnaît le préfet. "On ne peut pas et on ne doit pas s’habituer car on doit rester vigilants. C’est cette vigilance qui permet d’avoir un bilan humain particulièrement contenu : trois blessés légers depuis le début d’un épisode particulièrement intense. Ce résultat satisfaisant n’est dû qu’à la mobilisation, le respect, la discipline de nos concitoyens, donc il faut que cette discipline soit vraiment tenue jusqu’au bout."

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.