Gard : des dégâts considérables après les inondations

Les fleuves ont regagné leur lit et les habitants leurs maisons dévastées. Le Gard a été frappé par des intempéries très violentes, qui a laissé apparaître au réveil, dimanche 20 septembre, un paysage de désolation.

FRANCEINFO

Une maison de Pont d'Hérault (Gard) est coupée du monde. La route qui la reliait à l'autre rive de l'Hérault n'existe plus. "C'est apocalyptique", selon une riveraine. L'eau est montée jusqu'au toit de la maison de Yolande Brissaud, où il ne reste que la boue. "Quand l’eau est descendue, tout est passé par la fenêtre et j'ai vu passer sous le pont toutes mes affaires", témoigne-t-elle.

Des câbles électriques dangereux

À Saint-André-de Valleborgne (Gard), l'eau continue de s'infiltrer dans les maisons au point de ressortir par les murs. Les ponts, les routes et les canalisations ont été partiellement détruits. Des câbles électriques de 20 000 volts sont même sortis de terre, un danger pour la population. À Valleraugue (Gard), les torrents ont traversé les maisons de part en part. Partout la même désolation et la boue qui s'infiltre jusque dans les moindres recoins. Dimanche, l'alerte a été levée dans les Cévennes, mais les stigmates de ces inondations resteront de longues semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un pont détruit dans le Gard isole cette maison
Un pont détruit dans le Gard isole cette maison (FRANCEINFO)