Côte d'Azur : des maisons démolies après les inondations

À Biot (Alpes-Maritimes), trois ans après de violentes inondations, certaines maisons à risques rachetées par l'État commencent à être démolies.

France 2

La démolition est symbolique. Une maison est réduite en poussière, à côté du lit d'un cours d'eau à Biot (Alpes-Maritimes), qui a débordé il y a trois ans après d'intenses précipitations. Guilaine Debras, la maire de la commune, a tenu à être présente pour la démolition. "C'est un moment fort, cette maison a été sur toutes les photos qui ont suivi les inondations, comme un symbole de ce qu’il ne faut pas faire : aller construire dans le lit d'une rivière", explique-t-elle.

Des maisons à risques rachetées par l'État

Le 3 octobre 2015, des pluies diluviennes s'abattent sur la Côte d'Azur. Le bilan est très lourd : 20 morts et 600 millions d'euros de dégâts. La crue avait été si violente que l'eau avait atteint le premier étage de la maison démolie ce jour-là. Les habitants inquiets ont décidé de quitter la ville et les bords de la Brague : 16 maisons qui présentaient un risque majeur ont été rachetées, au total pour 16 millions d'euros pris en charge par l'État. D'autres sinistrés n'ont pas eu cette chance. Leur maison est difficilement vendable. Sur les 450 maisons touchées dans la ville par les inondations, seulement 18 seront rachetées par l'État.

Le JT
Les autres sujets du JT
Inondations à Biot. 
Inondations à Biot.  (France 2)