Charles Baubion : "Paris reste bien moins protégée que d'autres métropoles"

Charles Baubion, expert en gestion des risques à l'OCDE, revient sur les problèmes liés à la montée des eaux dans la métropole parisienne. Pour le chercheur, il est vital d'agir dans une politique à long terme.

De nombreuses initiatives peuvent être réalisées pour réduire le risque des crues. C'est en tout cas ce qu'affirme Charles Baubion, expert en gestion des risques à l'OCDE. Selon lui, il est nécessaire d'agir à l'échelle du bassin de l'Ile-de-France pour prévenir et gérer la montée des eaux : "Si on veut réduire ce risque majeur, il faut agir à plus large échelle."

Si les élus sur le plan politique ont pris conscience du risque, le chercheur appuie sur le manque de leadership des autorités locales pour engager cette évolution. "De nombreux acteurs sont prêts à agir au niveau de l'État, des collectivités territoriales, des entreprises du privé. Mais Paris et sa métropole restent bien moins protégées que d'autres. Cela nécessite des agissements sur le long terme et une portée politique qui doit être très forte.

Construire différemment

L'évolution de l'urbanisme qui attend la métropole notamment avec l'organisation des Jeux olympiques reste un enjeu clé de ces prochaines années. "On peut aujourd'hui, construire différemment, en pensant à la résilience", explique-t-il. Avant d'ajouter :  "Il faut, aujourd'hui, montrer avec l'ensemble des acteurs de la construction qu'on peut innover sur ce sujet."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue de la Seine en crue, à Paris, le 26 janvier 2018.  
Vue de la Seine en crue, à Paris, le 26 janvier 2018.   (LUDOVIC MARIN / AFP)