Ce qu'il faut savoir sur les tempêtes qui vont frapper la France ce week-end

Météo France prévoit que la tempête attendue dans la nuit de vendredi à samedi dans la région Nouvelle Aquitaine sera "d'une violence exceptionnelle", "bien plus active" que celle, baptisée Kurt, en cours vendredi sur le nord-ouest du pays.

Avis de tempête sur la pointe du Finistère, en Bretagne, vendredi 3 février 2017.
Avis de tempête sur la pointe du Finistère, en Bretagne, vendredi 3 février 2017. (MAXPPP)

L'alerte orange pour vents violents, vagues et submersion, concerne vendredi 3 février, à 20 heures, 17 départements, tandis que trois départements du Sud-Ouest ont été placés en alerte rouge pour ce week-end, avertit Météo France.

Une tempête "d'une violence exceptionnelle" devrait toucher le nord de la région Nouvelle-Aquitaine dès samedi, et s'annonce "bien plus active" que la tempête Kurt, en cours. Voici ce qu'il faut savoir.

>> Suivez notre direct sur les intempéries

A quoi faut-il s'attendre ?

Capture écran de la carte vigilance de Meteo France, vendredi 3 février 2017.
Capture écran de la carte vigilance de Meteo France, vendredi 3 février 2017. (METEO FRANCE)

Alors que la tempête Kurt touche, ce vendredi, plusieurs départements du Nord-Ouest, une nouvelle dépression est attendue à partir de samedi matin, dans le sud-ouest du pays. "La tempête Kurt va s'éloigner progressivement dès ce soir vers le Royaume-Uni", souligne Jérôme Lecou, prévisionniste de Météo France, à franceinfo. "Mais il s'agira d'un simple répit, puisque dès demain d'autres vents violents vont reprendre, liés à une nouvelle dépression."

Cette nouvelle dépression, baptisée Leiv, va arriver par le Golfe de Gascogne dans la nuit de vendredi à samedi, à 5 heures. Des rafales jusqu'à 150 km/h sont attendues sur les côtes du nord Gironde et de la Charente-Maritime. De "fortes vagues de l'ordre de 8 à 10 mètres" sont également attendues, "cependant, les petits cœfficients de marée (61) vont pondérer l'impact vagues/submersion sur le littoral", précise Météo France.

Après le passage de Leiv, une nouvelle tempête, Marcel, devrait toucher dimanche la côte charentaise et aquitaine, avant de descendre vers le Languedoc-Roussillon en fin de journée. "Il faut s'attendre à des vents jusqu'à 110km/h, voire 140km/h sur les caps exposés", annonce le prévisionniste.

Quant aux températures, elles devraient rester en dessous des normales saisonnières. Ainsi, 11 °C sont attendus à Bordeaux, 14 °C à Bayonne, 9 °C à Angoulême, ou encore 8 °C à Brest et 10 °C à Rennes. "Ces températures très douces vont perdurer jusqu'à mardi, avant un retour du froid", précise Jérôme Lecou. 

Jusqu'à quand ces tempêtes vont-elles durer ?

"Le retour au calme est attendu mardi matin, mais il faudra compter sur la fin de semaine pour un retour à la normale", annonce Jérôme Lecou. En termes de rafales de vent, "nous sommes au même niveau que celles générées par la tempête Xynthia"Mais au niveau des vagues et des submersions, les niveaux seront inférieurs.

Quelles précautions faut-il prendre ?

"Ces vents peuvent endommager les toitures et cheminées et provoquer la chute de branches d'arbre", prévient la préfecture de Charente-Maritime, sur son compte Facebook. "Des dégâts nombreux et importants sont à attendre sur les habitations, les parcs et plantations. Les massifs forestiers peuvent être fortement touchés." Des coupures d'électricité et de téléphone peuvent affecter les réseaux de distribution pendant des durées très importantes. 

La préfecture conseille de rester chez soi, de ne pas se promener en forêt ou sur le littoral, et de se tenir informés. "En cas d'obligation de déplacement , limitez-vous au strict indispensable en évitant, de préférence, les secteurs forestiers et signalez votre départ et votre destination à vos proches."

Sur Twitter, le ministère de l'Intérieur a publié une série de recommandations, comme de débrancher les appareils électroniques et d'éviter de téléphoner. "Il faut aussi annuler toute activité nautique et ne pas se promener sur le littoral car la mer sera dangereuse", rajoute Jérôme Lecou.

Comment les autorités se préparent-elles ?

En raison des vents violents annoncés à partir de la nuit prochaine, la ville de Bordeaux a décidé de fermer tous ses parcs et jardins publics demain et dimanche. Les marchés de plein air qui devaient se tenir samedi matin sont par ailleurs annulés. Près de "1 000 sapeurs-pompiers" seront "mobilisables" cette nuit et samedi en Gironde, a annoncé sur franceinfo Samuel Bouju, directeur de cabinet du préfet de la Gironde. Le pont d'Aquitaine sera aussi fermé samedi matin et "les poids lourds auront l'interdiction de circuler sur la rocade bordelaise", selon Sud-ouest.