Bouches-du-Rhône : "L'équivalent de trois mois de pluie est tombé en quelques heures", selon le responsable des pompiers

Près de 1 500 appels ont été recensés dans la matinée, "l'équivalent de 24 heures d'appels", selon Stéphane Guyot qui dit s'attendre encore à de nombreux appels.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Intempéries à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 4 octobre 2021. (TOMASELLI ANTOINE / MAXPPP)

"Il est tombé l'équivalent de trois mois de pluie en quelques heures notamment sur l'est des Bouches-du-Rhône", raconte lundi 4 octobre sur franceinfo Stéphane Guyot, responsable du groupement communication du Service départemental d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône (Sdis 13). "Depuis 5 heures, il est tombé entre 100 et 180 mm de pluie", détaille-t-il. Le département des Bouches-du-Rhône est placé en vigilance rouge pluie et inondation par Météo France depuis ce lundi matin.

>> Suivez les dernières informations sur les intempéries dans notre direct.

Près de 1 500 appels ont été recensés, "l'équivalent de 24 heures d'appels", selon Stéphane Guyot qui dit s'attendre encore à de nombreux appels. "Il n'y a pas d'interventions significatives si ce n'est des routes inondées, des caves et des maisons endommagées par des infiltrations", précise-t-il.

Un dispositif préventif spécial a été mis en place selon lui, "le SDIS des Bouches-du-Rhône a mobilisé plus de 150 sapeurs-pompiers spécialistes en inondations en complément des 500 en caserne pour prévoir un nouvel épisode pluvieux avec un cumul de pluie jusqu'à 200 mm." Ces pompiers sont en lien avec des experts météo, selon Stéphane Guyot. "Ils identifient les zones impactées, on les positionne sur les grands centres de secours, notamment La Ciotat, avec des grands axes pour rejoindre rapidement les lieux d'interventions, Aix-en-Provence, Arles, Aubagne."

Le Sdis 13 a aussi un groupe sauvetage et inondation "à la fois capable d'effectuer des missions de pompage et de préservation des biens de l'environnement mais aussi des sapeurs-pompiers spécialistes en sauvetage aquatique en cas d'inondation et de montée des cours d'eau, des gens qui sont capables de récupérer des gens qui se seraient aventurés dans ces cours d'eau."

Stéphane Guyot rappelle les conseils de prudence : se tenir informé via la radio ou les réseaux sociaux, restreindre ses déplacements au maximum, s'éloigner des cours d'eau.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Intempéries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.