Alerte météo : "Le niveau de l'eau risque encore de monter, je suis très inquiet pour les jours à venir", confie le vice-président de la région Hauts-de-France

Invité de franceinfo, Franck Dhersin appellent certains habitants de la région à "ne pas sortir, monter à l'étage et attendre que la pluie cesse".
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un véhicule des sapeurs-pompiers du Pas-de-Calais. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE.)

La situation est "très très difficile" et "le niveau de l'eau risque encore de monter", confie ce mardi sur franceinfo le vice-président de la région Hauts-de-France en charge des mobilités, des infrastructures de transport et des ports, Franck Dhersin, alors que le Pas-de-Calais est en vigilance rouge aux crues. Le département du Pas-de-Calais est également en vigilance orange pour pluie-inondation, tout comme le Nord. 

"Les pluies s'accumulent depuis plus de vingt jours, les sols sont détrempés, ils n'absorbent plus rien", ajoute le vice-président qui se dit "très inquiet" pour les jours à venir.

Météo France précise que dans le Pas-de-Calais, "au cours des trois dernières heures, le cours d'eau de la Liane n'est plus soumis à des cumuls de pluie soutenues". L'organisme a ainsi relevé "1 à 5 millimètres" durant ces trois dernières heures et "moins de 1 millimètre sur la dernière heure" dans ce secteur. Météo-France explique que "malgré une accalmie temporaire possible en cours de matinée, les averses se poursuivent, cette fois-ci plus sur le sud-ouest du Pas-de-Calais".

Des zones entières bloquées

Le secteur du Montreuillois, autour de Montreuil-sur-Mer est particulièrement touché, selon l'élu. Les habitants des villages concernés sont invités à "ne pas sortir, monter à l'étage et attendre que la pluie cesse". Il n'y a pas de bus, pas de car scolaire et pas de TER dans ces zones. Les crèches et les écoles sont également fermées.

"Environ 1 500 clients" sont toujours privés d'électricité ce mardi, indique Franck Dhersin qui alerte sur les risques pour les agents Enedis avec les niveaux d'eau élevés dans les villages.

"L'Etat est au rendez-vous", assure l'élu, avec des pompiers venus de la Somme notamment, mais "il faudra que l'Etat soit au rendez-vous après, car de nombreux propriétaires vont avoir des dégâts énormes."

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.