Saint-Martin : le plan de prévention des risques naturels crée des tensions

Sur l'île de Saint-Martin, dans les Antilles, on parle beaucoup moins de la réforme des retraites que du nouveau plan de prévention des risques naturels. Deux ans après le passage dévastateur de l'ouragan Irma, le gouvernement a élargi les zones inconstructibles ce qui fait de nombreux mécontents.

FRANCE 3

Mercredi 18 décembre, l'île de Saint-Martin (Antilles françaises) est pratiquement paralysée et sous tension depuis une semaine déjà. Des gendarmes sont pris à parti à coup de pierres, parfois même visés par des cocktails Molotov. Ces derniers jours, Saint-Martin était quasiment paralysée. Les blocages et les affrontements avec les forces de l'ordre sont nombreux.

Un plan qui réglemente les constructions

Une partie de la population s'est soulevée contre une décision de l'État français. La décision en question c'est le nouveau plan de prévention des risques naturels révisé suite à l'ouragan Irma. Ce plan de prévention réglemente les constructions en zone submersible comme à Sandy Ground, l'un des quartiers pauvres de l'île. Dans les ruines de ce quartier au bord de l'eau, vivent toujours des familles. Elles n'ont eu aucune proposition de relogement et n'ont pas le droit de reconstruire. "Ces gens-là sont toujours en difficulté, et l'État ne propose pas concrètement de solution durable", explique Lenny Mussington, du collectif Soualiga united.

Le JT
Les autres sujets du JT
Saint-Martin : le plan de prévention des risques naturels crée des tensions
Saint-Martin : le plan de prévention des risques naturels crée des tensions (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)