Ouragan Irma : l'appel à l'aide d'un habitant de Saint-Martin

Parmi les dégâts causés par Irma, l'insécurité inquiète les habitants de l'île. Il est actuellement interdit de circuler dans Saint-Martin entre 19h et 7h du matin, mais les pillages et agressions se multiplient. Un habitant a lancé un appel à l'aide dans une vidéo diffusée sur Internet.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Alors que l'ouragan Irma a dévasté l'île de Saint-Martin, les habitants sont désormais victimes d'un autre fléau : le pillage. De nombreuses personnes se plaignent du manque de sécurité sur l'île, alors que des hommes armés pénètrent dans les centres commerciaux et même à l'intérieur des habitations. Un jeune homme résidant sur l'île a décidé de dénoncer le manque de forces de sécurité sur place, dans une vidéo diffusée sur un réseau social : "Ici la situation commence à vraiment être dangereuse. Les gendarmes sécurisent les lieux stratégiques comme Super U, Monop, etc.. Par contre, il y a des braquages, des pillages partout, des scooters qui tournent toute la nuit, les gens qui se font braquer toute la nuit", témoigne-t-il.

"Il faut autant faire des abris pour les cyclones que des bunkers pour les personnes"

L'île de Saint-Martin doit désormais faire face à l'ouragan Jose, attendu vers 1h du matin dans la nuit du samedi 9 septembre. "Faites très attention, on a besoin d'aide, on a besoin de beaucoup de personnes. On est en train de se barricader pour Jose maintenant. Malheureusement, il faut autant faire des abris pour les cyclones, que des bunkers pour les personnes donc ça devient très lourd. S'il vous plait, amenez plus de monde pour sécuriser", demande le jeune homme dans sa vidéo.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes se servent dans une boutique sur l\'île de Saint-Martin après le passage de l\'ouragan Irma, jeudi 7 septembre 2017.
Des personnes se servent dans une boutique sur l'île de Saint-Martin après le passage de l'ouragan Irma, jeudi 7 septembre 2017. (LIONEL CHAMOISEAU / AFP)