Ouragan Irma : à Saint-Martin, la reconstruction fait polémique

Après le passage de l’ouragan Irma en 2017, la reconstruction est loin d’être achevée à Saint-Martin. L'État a décidé de mettre en place une nouvelle définition des zones à risque, notamment en bord de mer. Pour certains, c’est inacceptable.

France 2

La préfecture vient de classer en zone rouge des maisons en bord de mer de l'un des quartiers les plus pauvres de Saint-Martin. Une décision prise après le passage de l’ouragan Irma en 2017. Il est par ailleurs interdit de reconstruire sa maison détruite à cause du risque de submersion. L’habitation en bord de mer d’Alain Carty a été détruite, mais lui veut rester là où il a toujours vécu. Il compte bien démarrer les travaux prochainement et assumera les risques. Pour lui, quitter la côte serait une fracture culturelle et identitaire.  

Les reconstructions illégales se multiplient

Tout le secteur touristique s’inquiète aussi d’un littoral presque entièrement classé en zone rouge. Selon certains professionnels, les nouvelles normes seraient impossibles à mettre en place. Les reconstructions illégales se multiplient et mettent en danger, selon la préfète de Saint-Martin Sylvie Feucher, les biens et les populations. L’objectif de l’État restera le même : en finir avec le laisser-faire immobilier en bord de mer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme marche au milieu des dégâts causés par l\'ouragan Irma à Marigot (Saint-Martin, France), le 8 septembre 2017.
Un homme marche au milieu des dégâts causés par l'ouragan Irma à Marigot (Saint-Martin, France), le 8 septembre 2017. (MARTIN BUREAU / AFP)