Après le passage d'Irma, l'ouragan José se renforce et passe en catégorie 3

Quelques heures plus tôt, il était encore en catégorie 1. 

Une image satellite montre les ouragans Irma et José, jeudi 7 septembre 2017. 
Une image satellite montre les ouragans Irma et José, jeudi 7 septembre 2017.  (JOSE ROMERO / NOAA/RAMMB / AFP)

Une nouvelle menace pour les Antilles, quelques jours après le passage dévastateur de l'ouragan Irma. L'ouragan José, qui se trouve dans l'Atlantique à 950 kilomètres à l'est des Petites Antilles, s'est renforcé en catégorie 3 avec des vents de 195 km/h, a indiqué jeudi 7 septembre le Centre américain des ouragans (NHC).

En quelques heures seulement, l'ouragan José est passé d'une catégorie 1 à une catégorie 3. Il avance désormais à 30 km/h dans une direction ouest-nord-ouest, précise le NHC.

Entre Irma et Katia

L'ouragan José se déplace dans le sillage de l'ouragan Irma, la dépression de catégorie 5 qui a plusieurs morts sur son passage, dont au moins quatre dans la partie française de l'île de Saint-Martin et un dans sa partie néerlandaise.  

Irma a longé jeudi le nord de la République dominicaine et d'Haïti où il a provoqué les premières inondations, en direction des îles Turks et Caïcos et des Bahamas, selon les prévisions du NHC. Il pourrait toucher le nord de Cuba vendredi soir ou samedi matin, puis remonter vers la côte sud-est des Etats-Unis, frappant d'abord la Floride puis la Géorgie et la Caroline du Sud. En Géorgie, le gouverneur de l'état a d'ores et déjà ordonné l'évacuation obligatoire des zones côtières. 

Un troisième ouragan, Katia, de catégorie 2, se trouve jeudi de l'autre côté du Golfe du Mexique. Il pourrait affecter plus d'un million de personnes dans l'Etat mexicain de Veracruz (ouest) où il devrait arriver vendredi soir. C'est première fois en sept ans que trois ouragans font rage simultanément dans l'Atlantique et dans le golfe du Mexique. 

Irma, José, Katia : quels vont être les trajectoires des ouragans dans les jours à venir
Irma, José, Katia : quels vont être les trajectoires des ouragans dans les jours à venir (NICOLAS ENAULT / CARTO)