VIDEO. "Nous, jeunes, sommes obligés de nous battre" : ils continuent de se mobiliser pour la planète

Ce vendredi 20 septembre, des jeunes du monde entier descendent dans les rues pour appeler les gouvernements à agir face à l'urgence climatique. Martial Breton, membre de Youth for Climate France, nous explique les raisons de la colère.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Les jeunes qui sont nés autour des années 2000 sont les jeunes qui vont être directement impactés en 2030, 2050 par ces dérèglements", explique Martial Breton. En 2019, des millions de jeunes se sont mobilisés à travers le monde lors des "grèves pour le climat". Martial Breton, étudiant et membre du mouvement "Youth for Climate" explique les raisons de cette colère. Durant des décennies, les ONG, les associations, les organisations scientifiques et les politiques parlent du fait qu'il soit nécessaire d'agir au plus vite afin d'éviter aux générations futures de faire face au dérèglement climatique. Mais face à un réchauffement climatique de plus en plus rapide, les lycéens sont inquiets.  

Une meilleure préparation pour faire face au réchauffement climatique ?

Martial Breton trouve notamment "désastreux" que le système éducatif français ne donne pas les clefs nécessaires pour faire face à ce dérèglement. "Un des messages, c'est d’avoir plus d'éducation pour l'environnement", explique Martial Breton, lequel pense que les jeunes n'ont pas d'autres choix que de manifester : "Nous, jeunes, sommes obligés de nous battre parce que les générations précédentes nous ont légué une planète qui n'est plus capable de nous assurer un avenir."

VIDEO. \"Nous, jeunes, sommes obligés de nous battre\" : ils continuent de se mobiliser pour la planète
VIDEO. "Nous, jeunes, sommes obligés de nous battre" : ils continuent de se mobiliser pour la planète (BRUT)