Cet article date de plus d'un an.

Vidéo "L'Affaire du Siècle" : retour sur une affaire hors-norme

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Attaquer l'État en justice pour inaction face au changement climatique, c'est ce que proposait la pétition L'Affaire du Siècle lancée en 2018. Deux ans et 2,3 millions de signatures plus tard, l'audience a eu lieu ce jeudi 14 janvier 2021.
BRUT
Article rédigé par

Attaquer l'État en justice pour inaction face au changement climatique, c'est ce que proposait la pétition L'Affaire du Siècle lancée en 2018. Deux ans et 2,3 millions de signatures plus tard, l'audience a eu lieu ce jeudi 14 janvier 2021.

2,3 millions, c'est le nombre de signataires de l'Affaire du siècle. Plus de 2 ans après le lancement de cette campagne, l'État comparaît devant la justice. Tout commence en 2018… Le 17 décembre, 4 associations françaises, soutenues par plusieurs artistes et youtubeurs, lancent "l'Affaire du siècle". Elles donnent 2 mois à l'État pour renforcer ses actions contre le dérèglement climatique, faute de quoi elles menacent de le poursuivre devant un tribunal. En 36 heures, la pétition dépasse un million de signatures. En un mois, la pétition dépasse 2 millions de signatures. Le ministère de la Transition écologique reçoit alors plus de 100 signataires de la pétition.

Une affaire inspirée d'un précédent aux Pays-Bas

Cela ne suffit pas à convaincre les associations : le 14 mars 2019, elles déposent leur recours devant le tribunal administratif de Paris. Deux jours plus tard, pour appuyer cette demande, la "Marche du siècle" rassemble des centaines de milliers de personnes à travers la France, dont 36 000 à 100 000 à Paris. L'Affaire du siècle s'inspire notamment d'un précédent aux Pays-Bas en 2015, où la justice a ordonné à l'État de réduire davantage ses émissions de gaz à effet de serre. Pendant près de deux ans, au cours de l'instruction, les associations et le gouvernement déposent leurs arguments auprès du tribunal. Jeudi 14 janvier 2021, alors que l'Affaire du siècle a finalement recueilli 2,3 millions de soutiens, l'audience se tient à Paris.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.