VIDEO. Elle nage dans l'eau froide de la Tamise pour sensibiliser sur la pollution plastique

Lindsey nage déguisée en sirène dans l'eau froide de la Tamise. Pour une bonne cause : elle souhaite ainsi attirer l'attention du grand public sur la pollution des déchets plastiques.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Se déguiser en sirène pour lutter contre les déchets plastiques. Voilà le défi que s'est lancé la Britannique Lindsey Cole. "Je voulais nager en sirène parce que je voulais représenter toutes ces créatures dans nos rivières et nos océans que nous blessons", explique-t-elle. Lindsey a ainsi nagé près de 200 kilomètres dans l'eau froide de la Tamise et a collecté avec une amie, les déchets plastiques trouvés dans l'eau. "Quelques années auparavant, j'ai appris à plonger en apnée en Indonésie et je me suis coupée la main à cause d'un petit morceau de plastique transparent. J'ai vu qu'il y avait des tonnes de petits morceaux de plastique qui flottaient sur l'eau et nous étions à plus de 4 kilomètres du rivage", regrette la Britannique.

Une action qui a attiré l'attention des gens, lesquels ont même souhaité aidé les deux femmes dans leur défi. "Les gens nous demandaient s'ils pouvaient nager avec eux", s'amuse-t-elle. Parmi les multiples rencontres faites lors de ce défi, Lindsey explique même avoir tissé de réelles relations amicales.

Un goût des défis

Mais nager dans l'eau glaciale du fleuve anglais n'est pas le seul exploit réalisé par Lindsey. "J'ai fait du vélo du nord au sud de l'Afrique. J'ai couru à Manchester en portant un ukulélé et joué à la radio. J'ai fait du roller à Bude dans une combinaison avec un effet "nude" parce que ça rimait. J'ai traversé l'Australie à pied", raconte-t-elle. Ce goût du défi a germé après le décès soudain de son père. Le triste événement l'a terrassée. Après un long deuil, elle décide alors de se donner de nouveaux objectifs. "Je me suis donc inscrite pour faire le triathlon de Londres et oublier ce chagrin négatif et cela m'a fait énormément de bien", explique-t-elle.

"Quand je termine un défi, ça me donne envie de m'en lancer un autre", se réjouit Lindsey. Avec ses nombreux défis, Lindsey finit par se sentir "invincible" avec une impression de pouvoir "tout supporter", toujours avec comme objectif de sensibiliser sur la protection de notre environnement.

VIDEO. Elle nage dans l\'eau froide de la Tamise pour sensibiliser sur la pollution plastique
VIDEO. Elle nage dans l'eau froide de la Tamise pour sensibiliser sur la pollution plastique (BRUT)