Réchauffement climatique : des touristes pour observer la fonte des glaces

Au nord de la Norvège, le réchauffement climatique attire de nombreux touristes. Un voyeurisme qui est condamné par Audun Salte, éleveur de chiens de traîneau.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'archipel norvégien de Svalbard est menacé par le réchauffement climatique. Dans cette région très froide, la température hivernale a augmenté de 7°C en cinquante ans. Audun Salte, éleveur de chiens de traîneau, est inquiet pour l'avenir . "Il ne s'agit pas de sauver l'Arctique, mais de nous sauver et de sauver les animaux", estime-t-il. À environ 1 000 km du pôle Nord, le changement climatique attire les touristes.

Un voyeurisme dénoncé par l'éleveur

"Je veux qu'on limite le nombre de visiteurs parce que plus il y a de gens qui viennent ici, plus notre lieu de vie se dégrade", poursuit Audun Salte. Ce dernier compare ce voyeurisme à celui des accidents sur autoroute : "Le réchauffement climatique est un peu comme ça. Tout le monde ralentit pour regarder, mais ne réalise pas que nous sommes cet accident de voiture."

Le glacier de Bruckner au Groenland, le 12 août 2018. 
Le glacier de Bruckner au Groenland, le 12 août 2018.  (PHILIPPE ROY / PHILIPPE ROY / AFP)