Pic de chaleur : comment expliquer la hausse des températures ?

Publié Mis à jour
Pic de chaleur : comment expliquer la hausse des températures ?
France 2
Article rédigé par
M. Subra-Gomez, D. Bonnet, P. Limpens - France 2
France Télévisions

La vague de chaleur, qui débute lundi 9 mai en France, risque de durer. Le phénomène n'est pas exceptionnel, mais rare. Peut-on parler de canicule ? Pourquoi une telle hausse ? Le 20 Heures de France 2 répond à ces questions.

La semaine du lundi 9 mai a déjà des airs d’été. Le thermomètre s’affole partout en France, entre 22 et 27 degrés, parfois 30. Pourquoi une telle vague de chaleur ? Une dépression au-dessus de l’Atlantique pousse l’air chaud venu du Maghreb et l’Espagne vers l’Europe centrale. Il stagne actuellement sur la France, ce qu’on appelle la dorsale anticyclonique, et provoque des températures de cinq degrés au-dessus des normales de saison. 

Pas un pic historique

Mais pas de quoi cependant parler de canicule, car les températures ne sont pas élevées la nuit. Les experts s’inquiètent cependant de la durée du phénomène. Dans le passé, d’autres mois de mai ont été aussi chauds, voire plus. Il faisait 30° à Strasbourg (Bas-Rhin) en 1998 et en 1976, le thermomètre affichait 30 degrés à Rouen (Seine-Maritime). Les températures devraient chuter jeudi et vendredi, avant de repartir à la hausse durant le week-end.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.