Pêche : pénurie de poisson dans le Doubs

L'ouverture de la pêche dans le Doubs risque d'être compromise, les conséquences de la sécheresse de l'été se font sentir : les populations piscicoles n'ont pas survécu.

Voir la vidéo
France 3

C'était en octobre dernier, le lit du Doubs, asséché, laissait apparaître des poissons morts par centaine. Depuis, l'eau est revenue, mais pas la vie aquatique. Les populations piscicoles n'ont pas survécu à 2018, année de sécheresse exceptionnelle. À quelques jours de l'ouverture de la pêche de première catégorie, la situation n'a pas changé, les associations tentent de sauver la saison.

Préserver la truite Fario

"On a aleviné en truite Arc-en-ciel, la moins chère. Si on a le même problème cet été ce n’est pas la peine de mettre des truites à 10 euros le kilo si tout va disparaître en juillet. Quand on aura fait des travaux sur le Doubs, on investira dans la truitelle pour recommencer à zéro", explique Denis Vonin, président de l'Association Pêche et protection du milieu aquatique (AAPPMA). Contrairement à la truite arc-en-ciel, américaine, la truite Fario vit naturellement dans le Doubs. Le dernier affluent du Doubs où se trouve le principal lieu de reproduction de la truite Fario sera totalement préservé de la pêche pour les prochaines années.

Le JT
Les autres sujets du JT
La rivière Doubs a totalement disparue par endroits en raison de la sécheresse.
La rivière Doubs a totalement disparue par endroits en raison de la sécheresse. (FABRICE COFFRINI / AFP)