Cet article date de plus de trois ans.

Marseille : pour la première fois, le capitaine d'un navire de croisière a été condamné pour pollution de l'air

Le fioul de l'"Azura", un géant des mers de 300 mètres de long, dépassait les valeurs limites autorisées en soufre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le navire de croisière Azura, de P&O Cruises, le 20 décembre 2016 près des îles Caïmans.  (RON SACHS / DPA / AFP)

Il s'agit d'une première judiciaire en France. Le capitaine américain de l'Azura, un gigantesque navire de croisière de 300 mètres de long pouvant accueillir jusqu'à 3 100 passagers, a été condamné à 100 000 euros d'amende pour pollution de l'air, lundi 26 novembre, après avoir été épinglé à Marseille à la fin du mois de mars avec du fioul trop polluant.

Une partie de l'amende qui lui a été infligée – à hauteur de 80 000 euros – devra être réglée par son employeur, Carnival, le leader mondial du secteur des croisières, selon le jugement du tribunal correctionnel de Marseille. Carnival "a souhaité économiser de l'argent au mépris des poumons de tout un chacun", avait accusé le procureur lors de l'audience du 8 octobre.

Un fioul contenant trop de soufre

Lors d'une escale dans le premier port de France, des inspecteurs avaient découvert à bord de l'Azura un fioul dépassant les valeurs limite en soufre, mais moins onéreux. Evans Hoyt, le capitaine, "savait pertinemment le caractère irrégulier du fioul", avait souligné le procureur.

Le tribunal a rejeté toutes les nullités invoquées par le groupe Carnival. Ses avocats remettaient en cause la législation française et les normes antipollution, décidées au niveau européen, qu'elle considérait comme trop floues. 

Selon plusieurs associations de défense de l'environnement, les émissions polluantes des navires de croisière peuvent être 1 500 fois supérieures à celles des véhicules particuliers.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.