Les températures au pôle Nord exceptionnellement douces, au-dessus de 0 °C

Des températures comprises entre 0 et 2 °C ont été enregistrées, mercredi. C'est au moins 20 °C au-dessus des normales saisonnières.

Dans l\'océan Arctique, près du pôle Nord, le 14 août 2015.
Dans l'océan Arctique, près du pôle Nord, le 14 août 2015. (ULF MAUDER / DPA / AFP)

S'agit-il d'un effet combiné du réchauffement climatique et du phénomène El Niño ? Les services météorologiques canadiens ont annoncé, mercredi 30 décembre, que des températures comprises entre 0 et 2°C ont été relevées au pôle Nord. Soit quelque 20°C au-dessus des normales saisonnières (-20°C à cette époque de l'année).

La raison ? Une "puissante et violente" dépression. Après avoir fait connaître à l'est du Canada un Noël exceptionnellement chaud (15,9°C le 24 décembre à Montréal alors que les températures sont souvent proches de -10 °C à cette période), cette dépression a gagné la partie nord de l'océan Atlantique.

Hausse rapide des températures dans l'océan Arctique

Elle est actuellement centrée sur l'Islande. Elle y fait chuter la pression de l'air à 928 hectopascals, entraîne des vents de 140 km/h et des vagues de 15 mètres de haut. C'est également cette dépression qui génère des vents violents sur le nord du Royaume-Uni, a indiqué Natalie Hasell, météorologue au ministère canadien de l'Environnement.

Des scientifiques américains du North Pole Environmental Observatory (NPEO) ont également relevé que le mercure avait brusquement grimpé ces deux derniers jours sur une balise située dans l'océan Arctique, à environ 300 km du pôle Nord. La température y est passée de -37°C lundi à -8°C mercredi.