Le changement climatique a son satellite : Venus

À partir du mois d'août, un satellite va survoler la Terre pour récolter des informations sur le cycle des écosystèmes tels que les prairies ou les forêts, afin de nourrir une base de données sur le réchauffement climatique.

France 3

Venus sera le premier satellite d'observation dédié à la végétation. Il commencera ses rotations la semaine prochaine, posté à 720 km au-dessus de la Terre. Ce microsatellite aura une mission unique. "C'est un satellite au service de la lutte contre le changement climatique. Il va nous permettre d'observer la végétation avec une répétitivité de deux jours et une grande précision", explique Jean-Yves Le Gall, président du CNES.

110 sites photographiés

Tous les deux jours, Venus va photographier 110 sites sélectionnés pour leur intérêt scientifique, leurs spécificités : des savanes, des forêts, des prairies, des sites en zones tropicales ou en lisière des cercles polaires. Avec ces clichés, les chercheurs vont obtenir des informations afin d'affiner la modélisation du climat, enrichi de la composante végétation. Le satellite sera lancé depuis Kourou, en Guyane, le 1er août.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue satellite de l\'Islande, le 28 janvier 2004.
Vue satellite de l'Islande, le 28 janvier 2004. (ANN RONAN PICTURE LIBRARY / AFP)