La ministre de la Transition écologique favorable à une évaluation climatique des lois

"Je pense qu'évaluer toutes les lois sur leur impact climatique, c'est indispensable", a déclaré Elisabeth Borne, mercredi, au micro de Public Sénat.

Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, à Paris, le 11 décembre 2019.
Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, à Paris, le 11 décembre 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)

L'idée d'évaluer les conséquences climatiques des lois fait son chemin. Quarante-six députés ont formulé cette proposition dans un courrier adressé au Premier ministre Edouard Philippe et à la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne. "J'y suis favorable", a déclaré cette dernière, mercredi 29 janvier, sur Public Sénat. "Evaluer l'impact des lois sur le climat c'est indispensable, sinon c'est remplir la baignoire pour qu'elle se vide de l'autre côté", a-t-elle ajouté.

"Nous, parlementaires engagés pour le climat, sommes déterminés à faire de l'objectif de neutralité carbone une boussole, et nous devons nous assurer que chaque nouvelle réforme s'inscrive bien dans la trajectoire de l'accord de Paris, qu'il est primordial de respecter si nous voulons espérer conserver une planète habitable", ont écrit dans leur courrier Cédric Villani (LREM), Erwan Balanant (MoDem), Matthieu Orphelin (ex-LREM, proche de Nicolas Hulot) et Barbara Pompili (LREM ex-EELV), ou encore Sophie Auconie (UDI-Agir).

"Très bonne nouvelle et heureux que la ministre Elisabeth Borne réponde favorablement à notre interpellation", a réagi sur Twitter Erwan Balanant.