Jour du dépassement : "les tendances sont extrêmement mauvaises", alerte Arnaud Gauffier, directeur des programmes de WWF France

Publié
Durée de la vidéo : 7 min.
Jour du dépassement : « les tendances sont extrêmement mauvaises », alerte Arnaud Gauffier, directeur des programmes de WWF France
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Le jour du dépassement, soit le jour de l'année où l’humanité aurait déjà consommé l’ensemble des ressources de la planète, arrive chaque année un peu plus tôt. En 2021, il est estimé au 29 juillet. Présent sur le plateau du 23 heures de Franceinfo, Arnaud Gauffier, directeur des programmes de WWF France, alerte sur la situation.

Directeur des programmes de WWF France, Arnaud Gauffier est invité sur le plateau du 23 heures de Franceinfo jeudi 29 juillet. Ce jour marque aussi le jour du dépassement : à cette date, l’humanité aurait déjà consommé l’ensemble des ressources de la planète pour l'année. Une date qui arrive de plus en plus tôt dans l’année : 29 décembre en 1970, 11 octobre en 1990 et 29 juillet en 2021.

Arnaud Gauffier confirme que "les tendances sont extrêmement mauvaises". "Evidemment, la Terre ne s’arrête pas de tourner demain, on ne va pas tous mourir de faim à partir de demain. Simplement, ce que cela signifie, c’est que, par exemple, toutes les émissions de gaz à effet de serre qu’on va rejeter à partir de demain, elles vont s’accumuler et elles vont contribuer au changement climatique", indique-t-il.

Comment lutter à son échelle ?

Arnaud Gauffier explique qu’il est possible d’agir et de faire reculer cette date en adoptant certains comportements au quotidien. "On a des leviers, sur la déforestation par exemple. En tant qu’individu, un bon moyen de faire reculer cette date du jour de dépassement et de lutter contre la déforestation, c’est par exemple de manger moins de viande. Il y a une bonne partie de notre viande, de nos poulets, de nos porcs, de nos vaches qui sont nourris avec du soja qui vient d’Amazonie, qui est cultivé au détriment de la forêt, en coupant la forêt, donc ça c’est un geste intéressant pour la planète, avec des impacts très concrets et très directs", détaille-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.