Intempéries : l'état de catastrophe naturelle reconnu dans 865 communes

Cet arrêté concerne les intempéries survenues entre fin mai et début juillet. Les demandes concernant cet été seront examinées dans les prochaines semaines.

Des orages au dessus de la commune de Saint-Sornin (Charente), le 4 juillet 2018.
Des orages au dessus de la commune de Saint-Sornin (Charente), le 4 juillet 2018. (MAXPPP)

L'état de catastrophe naturelle a été reconnu dans 865 communes touchées par des inondations et des coulées de boue survenues entre fin mai et début juillet, a annoncé jeudi 16 août le ministre de l'Intérieur. L'arrêté, publié mercredi au Journal officiel, a été pris après étude de la commission interministérielle réunie mi-juillet, qui a traité "1 766 demandes communales consécutives à cette série d'épisodes pluvio-orageux".

Les communes concernées par l'arrêté se trouvent notamment dans le Nord, le Pas-de-Calais, le Finistère, la Charente-Maritime, la Charente, le Cher, la Dordogne, la Gironde, les Landes, la Haute-Garonne, l'Ariège, l'Aude, les Alpes-de-Haute-Provence, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, les Côtes-d'Armor, l'Oise et plusieurs départements d'Ile-de-France. Mi-juillet, la Commission a également traité 723 dossiers concernant l'épisode de sécheresse de l'année 2017.

Si vous êtes concerné(e) par cet état de catastrophe naturelle, vous devez informer votre assurance de préférence dans les dix jours, précise le site service-public.fr. L'indemnisation doit être effectuée dans un délai de trois mois avec le versement d'une provision sous deux mois. Après de nouvelles intempéries survenues cet été, la Commission interministérielle étudiera les nouvelles demandes communales dans les prochaines semaines.