Infographies Plus rares, plus courtes et plus douces : les vagues de froid, une espèce en voie d'extinction en France

Les vagues de froid à l'échelle du pays, caractérisées par une moyenne des températures minimales inférieure à -2 °C pendant au moins trois jours, deviennent de plus en plus rares. En dix ans, la France n'en a connu que deux.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.

Vous grelottez dans le nord du pays et vous vous demandez si ces quelques jours polaires resteront dans les mémoires ? Ne cherchez pas plus loin : la France ne traverse pas de vague de froid en ce moment. Si certains départements affrontent bien des températures glaciales et des chutes de neige, cette deuxième semaine de février est bien plus douce dans le reste du pays. Mercredi après-midi, seulement 12 départements du Nord-Est étaient en vigilance "grand froid".

>> Neige-verglas : suivez les conséquences des intempéries dans notre direct

A l'échelle de l'Hexagone, les conditions ne sont pas réunies pour qualifier cet épisode de vague de froid, un phénomène défini par Météo-France par au moins trois jours durant lesquels "les températures atteignent des valeurs nettement inférieures aux normales saisonnières". Pour franchir ce seuil, il faut que la moyenne des températures minimales sur l'ensemble du pays soit inférieure à -2 °C, précise Matthieu Sorel, climatologue à Météo-France.

"Dans le contexte de réchauffement climatique que nous observons, la France connaît de moins en moins de vagues de froid, qui sont aussi moins intenses et moins durables", précise l'ingénieur. La preuve en trois infographies.

Des vagues de froid moins fréquentes…

Depuis 1947, 46 vagues de froid ont été recensées à l'échelle nationale. Plus de la moitié d'entre elles (24) ont été observées avant 1970, ce qui signifie qu'il y a eu en vingt-neuf ans plus de vagues de froid que sur les cinquante dernières années. Au cours des cinq dernières décennies, 11 vagues de froid ont eu lieu entre 1971 et 1995, et 11 entre 1996 et 2020.

… moins durables…

Depuis 1947, Météo-France a comptabilisé 411 jours de vague de froid dans le pays. La majorité de ces journées (206) date d'avant 1968. Autrement dit, en trente et un ans, il y en a eu davantage que durant les cinquante-deux ans qui ont suivi. La tendance à la baisse s'est accentuée au fil du temps, avec 119 jours de vague de froid entre 1969 et 1994 puis 86 entre 1995 et 2020.

… et moins intenses

Pour caractériser l'intensité d'une vague de froid, Météo-France calcule un indice de sévérité allant de 1 (vague de froid peu intense) à l'infini. Sur les 46 vagues de froid enregistrées depuis l'après-guerre, la moitié observée jusqu'en 1969 a atteint une sévérité moyenne de 10,5, contre une moyenne de 8,6 pour la moitié suivante.

Météo-France a également relevé l'intensité maximale de chaque vague de froid, c'est-à-dire la température moyenne de la journée la plus froide à l'échelle du pays. Là encore, même constat : l'intensité maximale moyenne des 23 premières vagues de froid (-4,2 °C) a été plus forte que celle des 23 suivantes (-3,9 °C). Le pic a été atteint en 1956, avec une température moyenne de -10 °C durant toute une journée.

Et que nous réserve l'avenir ? "On va être dans une poursuite voire une accélération de la tendance observée, avec de moins en moins de vagues de froid et des hivers de plus en plus doux", affirme le climatologue Matthieu Sorel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.