Indonésie : des archipels disparaissent sous l'océan

Sur la côte nord de l'île de Java, en Indonésie, l'océan avance tous les jours. Il a englouti des villages. Des habitants luttent pour survivre au milieu de l'eau.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Comme de nombreux villages de la côte nord de l'île de Java, en Indonésie, il ne reste aujourd'hui que des langues de terre. Quelques poignées d'habitants luttent quotidiennement pour survivre dans cet endroit où l'océan a englouti l'archipel. Ici, l'eau monte tous les jours. Les habitants ont dû réaménager leur maison pour s'adapter à ce nouveau quotidien : "Avant la cuisine était ici, j'ai dû la mettre en hauteur", explique cette habitante. Son mari et elle étaient pisciculteurs. L'océan a englouti leur bassin d'élevage de poissons : "A cause de l'océan je n'ai plus rien, plus de travail", déplore t-elle. Sans argent, ils n'ont pas d'autres choix que de rester.

"Il ne reste que moi et ma famille"

"Il y avait beaucoup de voisins. En tout il y avait 300 personnes dans le coin. A partir de 2006, ils ont tous quitté le village au fur et à mesure. Il ne reste que moi et ma famille", témoigne Pastijay. Elle et son mari ont construit cette maison il y a 30 ans. Cette famille vit avec le salaire du mari pêcheur, à peine 60 euros par mois. "Je préfère que les enfants aillent à l'école plutôt que de racheter une maison. Je suis loin de mes frères et soeurs, il n'y a pas de voisins, je suis triste. Mon destin est ici, au milieu de la mer". Pastajay a trouvé un moyen de protéger sa maison : elle étend la mangrove dans laquelle elle vit désormais. Leurs racines consolident les sédiments et ralentissent la chute des sols.