Incendies : les pompiers sous tension dans l'Ouest canadien et américain

Rien que dans l'Oregon, le "bootleg fire" a détruit des dizaines d'habitations et au moins 2 000 personnes ont été évacuées. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un feu de forêt dans l'Etat de l'Oregon aux Etats-Unis le 15 juillet 2021. (JASON PETTIGREW / BOOTLEG FIRE INCIDENT COMMAND / AP)

Des milliers de pompiers tentaient samedi 17 juillet de contenir les incendies qui, dans un climat sec, chaud et électrique, consument l'Ouest américain et canadien, où les moyens de lutte contre le feu pourraient vite être débordés. Près de 18 000 pompiers étaient déployés aux Etats-Unis, où 70 gros brasiers ont déjà brûlé 4 000 km2, soit à peu près 40 fois la superficie de Paris, selon les derniers bilans.

Le plus dévastateur, le "bootleg Fire", dans l'Etat de l'Oregon, représente à lui tout seul un quart des dégâts et reste largement hors de contrôle malgré les efforts de 2 100 soldats du feu. Comme dans toute la zone, il progresse vite "à cause de la canicule, de la sécheresse et du vent", des conditions qui devraient se maintenir "plusieurs jours", selon le site de suivi des sinistres InciWeb. Des dizaines d'habitations ont été détruites par ce brasier et au moins 2 000 personnes évacuées. 

Du côté nord de la frontière, au Canada, plus de 300 feux de forêt restaient actifs samedi dans la seule province de Colombie-Britannique. Le Mexique qui a promis son aide, en l'occurrence l'envoi de 100 pompiers. Plus de 50 alertes d'évacuation concernant 10 000 résidences ont été émises par les autorités canadiennes. Selon les experts, le réchauffement climatique accentue les phénomènes extrêmes, comme les températures folles et la sécheresse en cours dans l'Ouest des Etats-Unis, mais aussi au Canada.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.