Cet article date de plus d'un an.

Incendies en Gironde : les sinistrés attendent toujours de pouvoir rentrer chez eux

Publié
Incendies en Gironde : les sinistrés attendent toujours de pouvoir rentrer chez eux
Incendies en Gironde : les sinistrés attendent toujours de pouvoir rentrer chez eux Incendies en Gironde : les sinistrés attendent toujours de pouvoir rentrer chez eux (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - N.Fleury, P.Wursthorn, N.Titonel
France Télévisions

La plupart des habitants évacués de Cazaux (Gironde) n’ont pas pu retourner chez eux samedi 16 juillet. Seuls certains ont eu l’opportunité de passer seulement 15 minutes à leur domicile pour emporter le plus d’affaires possible. 

Après deux jours d’angoisse, Bernard Jourdan s’apprête enfin à retrouver sa maison à Cazaux (Gironde) samedi 16 juillet. Escorté par la police, il retourne dans cette zone normalement inaccessible en raison des incendies qui touchent le département. Au moment de l’évacuation, il n’avait emmené que le strict nécessaire. Ce jour, il doit être efficace : il ne dispose que de 15 minutes pour récupérer ses affaires mais aussi ses oiseaux, assoiffés par la chaleur. Au moment de retrouver sa famille, c’est le soulagement : les animaux sont en vie.

"Ça commence à être un peu long"

La plupart des habitants n’ont pas pu revenir chez eux. Dans l’après-midi, les flammes ont traversé une route qui mène à Cazaux, par conséquent les convois ont été interrompus. Au parc des expositions, l’incertitude grandit pour Tom Cochennec, saisonnier. "Là ça va, ça s’est quand même pas mal vidé mais ça commence à être un peu long et on commence un peu à être impatients de savoir vers quoi on se dirige", confie-t-il. Ici, ils ignorent tous dans combien de temps ils pourront revenir pour de bon.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.