Groenland : les chiens de traîneau menacés par le réchauffement climatique

Au Groendland (Danemark), le réchauffement climatique menace la tradition inuite des chiens de traîneau. Utilisés dans des activités comme la chasse, ils perdent de leur utilité quand la glace se fait rare.

FRANCEINFO

Au Groenland (Danemark), les chiens de traîneau appartiennent aux traditions inuites. Le réchauffement climatique menace cette pratique liée à la chasse. Les chiens de traîneau groenlandais sont passés de 25 000 en 2002 à 15 000 en 2016. "C'est dans mon sang et dans celui de mon fils Kunuk. Alors, s'il n'y a plus de glace, que ferons-nous ? Nous n'avons rien d'autre à faire", s'attriste Bendt Abelsen, habitant de Kulusuk, à l'est du territoire autonome. "Le changement climatique n'est pas une bonne chose pour les chiens de traîneau et c'est de pire en pire", abonde son fils, chasseur.

Tout un mode de vie se retrouve bouleversé

Dans l'Arctique, la glace fond deux fois plus vite que sur le reste du globe. La période de chasse est passée de cinq à trois mois. C'est tout un mode de vie qui est bouleversé. "Il faut réussir à évoluer avec les changements de vie au Groenland. Il y a beaucoup de facultés d'adaptation et de résilience chez les Inuits. Et cela se voit dans leur manière de percevoir et d'utiliser les chiens de traîneau", explique Andrea Fiocca, guide touristique et chercheur. La survie des traditions inuites dépendra de leur faculté d'adaptation.

Le glacier Apusiajik à Qulusuk (Groenland, Danemark), le 17 août 2019.
Le glacier Apusiajik à Qulusuk (Groenland, Danemark), le 17 août 2019. (JONATHAN NACKSTRAND / AFP)