Climat : le Groenland a perdu plus de deux milliards de tonnes de glace en un jour

Une fonte aussi rapide des glaces est très rare au Groenland. D'habitude, elle s'étale entre les mois de juin et d'août, et intervient principalement en juillet. 

Le glacier Bruckner et la calotte glaciaire se déversant dans le fjord Johan Petersen, au Groenland, le 28 avril 2019. 
Le glacier Bruckner et la calotte glaciaire se déversant dans le fjord Johan Petersen, au Groenland, le 28 avril 2019.  (PHILIPPE ROY / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un événement climatique inquiétant et inhabituel, mais pas inédit. Le Groenland a perdu plus de deux milliards de tonnes de glace, jeudi 13 juin, rapporte la chaîne d'information américaine CNN (lien en anglais), samedi. En tout, 40% de la surface du Groenland a perdu de la glace*.

Cette fonte extrêmement rapide et spectaculaire des glaces est très rare dans le courant du mois de juin. En général, la fonte s'étale du mois de juin au mois d'août, et a surtout lieu dans le courant du mois de juillet, précise CNN. Ces 2 milliards de tonnes de glace représentent un volume de 2 km3, soit environ un millionième du volume total de la glace terrestre du Groenland (3 millions de km3). 

Pour autant, une telle perte de glace n'est pas inédite. "Elle est comparable à des pics de fonte que nous avons vu en juin 2012", analyse auprès de CNN Thomas Mote, chercheur étudiant le climat du Groenland à l'Université de Géorgie (Etats-Unis). Le centre américain de données sur la neige et la glace (NSIDC) rappelle (lien en anglais) qu'en 2012, quasiment l'intégralité de la calotte glaciaire du Groenland a été touchée par un phénomène de fonte dans le courant de l'été. 

Vers une fonte record des glaces en 2019 

D'après Thomas Mote de l'Université de Géorgie, interrogé par CNN, cette récente fonte en l'espace de 24 heures est le signe que 2019 pourrait bien être une nouvelle année record en matière de fonte des glaces au Groenland.

Comme l'explique le chercheur, une perte de glace intervenant aussi tôt présage d'une fonte supplémentaire, plus tard cet été. L'événement qui s'est produit jeudi modifie la surface de la calotte glaciaire, qui absorbe ainsi davantage de chaleur issue des rayons du soleil. Avec moins de neige et de glace sur cette surface, davantage de glace devrait fondre, poursuit Thomas Mote. "Tous les signes nous indiquent qu'il s'agira d'une saison d'importante fonte", assure-t-il. 

* En raison d’une erreur de traduction, nous avons écrit dans une première version de l'article que 40% de la glace du Groenland avait fondu en un seul jour.