Gard : la transhumance démarre sur fond d’inquiétudes des éleveurs

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Gard : la transhumance démarre sur fond d’inquiétude des éleveurs
FRANCE 2
Article rédigé par
S. Nedjar - France 2
France Télévisions

La transhumance a commencé durant le week-end du 12 et 13 juin, en France. Cette période de migration du bétail de la plaine vers la montagne attire chaque année de nombreux curieux. Illustration dans le Gard.

Dans le village de L’Ésperou (Gard), sur les pentes du mont Aigoual, 750 moutons et presque autant de brebis se préparent pour la transhumance, sous le regard de milliers de visiteurs. Les troupeaux arrivent de Valleraugue et s’apprêtent à monter dans les estives, l’occasion pour les citadins curieux d’admirer les bêtes. Autour d’elles, plusieurs générations d’éleveurs s’affairent. Les anciens expriment leurs inquiétudes face aux conséquences du changement climatique au mont Aigoual.

Un été qui risque d’être maigre

Chaque année, il faut monter de plus en plus haut pour trouver des pâturages. "Sur les alpages et dans les Pyrénées, ils ont encore la chance d’avoir de bons herbages, alors que dans le Gard, il ne faut pas se voiler la face, déjà cette année, les bêtes arrivent et il n’y a pas beaucoup d’herbe. S’il ne pleut pas et qu’il n’y a que ça à manger, ça va être dur pour l’été", se désole un éleveur. Les bêtes redescendront dans la vallée au mois de septembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.