Etats-Unis : l'administration Trump annule un programme de la Nasa sur les gaz à effet de serre

Le programme Carbon Monitoring System (CMS) avait pour mission de vérifier la baisse des émissions de gaz à effet de serre.

Un feu de forêt en Amazonie, au Brésil, le 14 octobre 2014.
Un feu de forêt en Amazonie, au Brésil, le 14 octobre 2014. (RAPHAEL ALVES / AFP)

La Maison Blanche a "discrètement tué" un programme de la Nasa, d'un montant de 10 millions de dollars par an, destiné à surveiller dans l'atmosphère le dioxyde de carbone et le méthane, considérés comme contribuant au réchauffement de la planète, écrit Science (en anglais), mercredi 9 mai. Pour la revue scientifique, il s'agit de la "dernière attaque d'envergure (en date) contre la science climatique" opérée par Donald Trump. Les subventions déjà allouées vont être honorées mais aucune nouvelle étude ne sera lancée.

Selon Science, la Nasa "a refusé de fournir une raison à cette annulation autre que 'des contraintes budgétaires et des priorités plus pressantes au sein du budget scientifique'". La revue cite un porte-parole de la Nasa, qui souligne qu'il n'était fait mention du programme Carbon Monitoring System (CMS) nulle part dans le budget adopté en mars par le Congrès américain, ce qui "a permis à l'initiative de l'administration d'entrer en vigueur"

Le programme CMS a notamment permis de surveiller les réserves de carbone des forêts tropicales, et contribué à freiner la déforestation dans certains pays. D'après Kelly Sims Gallagher, directrice du Centre de politique internationale sur l'environnement et les ressources, la suppression du Carbon Monitoring System menace les efforts de vérification du niveau national des réductions des gaz à effet de serre prévus par l'accord de Paris, dont les Etats-Unis se sont retirés.