Éruption volcanique aux Canaries : "On ne s'est pas senti en insécurité", raconte une touriste française qui "a ressenti une secousse"

Sézaig fait partie de ces nombreuses personnes évacuées par précaution après l'éruption dimanche du volcan espagnol Cumbre Vieja.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le volcan Cumbre Vieja de l'île espagnole de La Palma (Canaries), est entré en éruption dimanche 19 septembre, pour la première fois depuis cinquante ans.  (ANDRES GUTIERREZ / ANADOLU AGENCY)

"On a pris un hébergement pour quatre nuits et pour l'instant on n'est pas du tout inquiété. On ne s'est pas senti en insécurité", a réagi lundi 20 septembre sur franceinfo, Sézaig, une touriste qui se trouve en ce moment aux Canaries, où a eu lieu l'éruption du volcan Cumbre Vieja. Cette dernière a déjà détruit une centaine de maisons et provoqué l'évacuation de 5 000 personnes sur La Palma, l'île située au nord-ouest de l'archipel.

"À vol d'oiseau, je pense qu'on était à sept kilomètres, raconte la Française. On voyait les volutes de fumée, les jets de lave. C'était impressionnant. On est restés là au moins une heure et demie, voire deux heures. C'était de plus en plus intense avec des volutes noires, blanches", a poursuivi Sézaig.

Une éruption prévue par les autorités espagnoles

Le volcan Cumbre Vieja était sous haute surveillance depuis une semaine, en raison d'un énorme regain d'activité sismique. La dernière éruption sur l'île de La Palma avait eu lieu il y a 50 ans, en 1971.

"On avait eu vent que le volcan était en train de se réveiller" et "des risques sismiques étaient évoqués", a expliqué Sézaig "mais ils n’attendaient pas l’éruption avant plusieurs semaines, voire quelques mois". La vacancière "était à la plage quand le volcan a commencé à cracher, et sans comprendre qu’il s’agissait d’une éruption", elle a "ressenti une secousse". Elle a tout de même gardé son calme et profité du spectacle : "C'était magnifique, d'autant qu'il y avait un coucher de soleil. C'était vraiment un moment magique."

Malgré tout, le président de la région des Canaries Angel Victor Torres a rappelé que le volcan Cumbre Vieja contiendrait entre 17 et 20 millions de mètres cubes de lave. Pour cette raison, l'éruption "va se poursuivre", a-t-il prévenu dans une vidéo mise en ligne sur Twitter.

Selon Sézaig, "toutes les routes étaient bloquées. Il y a une grosse effervescence. On entend toujours le volcan qui gronde, on voit d'énormes volutes de fumée qui deviennent un peu plus expansives, un peu plus noires, mais les jets de lave on ne les voit plus. Pour l'instant ça a l'air de descendre vers la mer. Il suffit juste d'éviter la zone à risque. Mais la vie continue".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Climat

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.