Érosion : un immeuble sous la menace des assauts de l'océan en Gironde

À Soulac-sur-Mer (Gironde), un immeuble est devenu le symbole des dangers de l'érosion sur le littoral. Cette barre de béton est menacée par l'océan. 75 copropriétaires ont été évacués il y a quatre ans et se battent depuis pour être indemnisés. Le Conseil d'État doit se prononcer.

Voir la vidéo
FRANCE 2

À Soulac-sur-Mer (Gironde), un immeuble est sous la menace des assauts de l'océan. Symbole malgré lui de l'érosion marine, ce bâtiment était à 200 mètres de la plage au moment de sa construction dans les années 1960. Aujourd'hui, une petite dizaine de mètres le sépare de la côte. En janvier 2014, un arrêté préfectoral contraint les 75 copropriétaires à quitter leurs appartements. Quatre ans après, ils attendent toujours des indemnisations à la hauteur du préjudice.

Un combat judiciaire à contre-courant de celui des copropriétaires

Jusqu'à aujourd'hui, la justice n'a jamais considéré le risque de submersion comme imminent. D'où le refus d'une prise en charge par le fonds Barnier prévu par l'État en cas d'expropriation pour risque naturel majeur. L'amertume est d'autant plus grande que certains copropriétaires devront encore rembourser des crédits immobiliers jusqu'en 2029. Le Conseil d'État a été saisi pour vérifier si la loi Barnier est conforme ou non à la Constitution. Le combat judiciaire est à contre-courant de celui des copropriétaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
immeuble erosion 
immeuble erosion  (FRANCE 2)