Énergies : la France veut augmenter la part de l'éolien dans la production électrique du pays

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Énergies : la France veut augmenter la part de l'éolien dans la production électrique du pays
Article rédigé par
Margaux Subra-Gomez - France 2
France Télévisions

La crise énergétique a relancé en France le débat sur la construction de nouvelles centrales nucléaires. La volonté tricolore est de faire monter la part de l'énergie éolienne de 8 à 20% à l'horizon 2028. Margaux Subra-Gomez, journaliste à France Télévisions, est sur le plateau du JT de 20 Heures pour aborder le sujet.

En France, l'ambition concernant l'énergie éolienne est de faire monter sa part de 8 à 20% dans les sept prochaines années. " Vous en avez forcément une éolienne près de chez vous : il y a plus de 2000 parcs éoliens en France. Mais certaines régions sont plus dotées que d’autres : la première, ce sont les Hauts-de-France : 486 parcs, le Grand-Est 396 et l’Occitanie 189. En revanche, Provence-Alpes-Côte d’Azur et l’Ile-de-France ne comptent que peu de parcs : 48 et 12", explique Margaux Subra-Gomez, journaliste à France Télévisions.

650 projets de développement éoliens en France

Souvent, les projets de construction d'éoliennes se heurtent à une fronde des habitants du village où sera implanté l'engin. "On compte 650 projets en développement en France. Il faut entre six et sept ans pour qu’un projet sorte de terre. Mais plus de la moitié des chantiers font l’objet d’un recours : entre 400 et 500 projets sont à l’arrêt pour cause de procédures portées par des riverains, des municipalités, des associations. En général, cela retarde les travaux d’un an et demi. Et dans la grande majorité des cas, au bout du compte la justice tranche en faveur du projet éolien. Mais une fois que le parc est construit ça n’est pas fini pour autant : par exemple ce parc éolien dans l’Orne qui est en service depuis 2019. Les riverains se plaignaient du bruit, ils ont déposé plusieurs recours : résultat, ils ont obtenu jusqu’à nouvel ordre, l’arrêt des éoliennes la nuit, entre 19h et 7h du matin", raconte la journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.