Des militants écologistes d'Extinction Rebellion dégonflent des pneus de SUV à Bordeaux pour dénoncer la pollution de ces véhicules

Au total, 220 véhicules ont été dégradés, selon l'organisation.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un SUV à Paris, le 16 octobre 2020. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)

Une action coup de poing. Vendredi 16 octobre, dans la soirée, des militants écologistes du groupe Extinction Rebellion de Bordeaux, ont dégonflé des pneus de 220 SUV pour dénoncer la pollution engendrée par ce type de véhicule. "Cette action est la première du genre pour Extinction Rébellion. Nous avons choisi de dégonfler un pneu par véhicule, causant une gêne certaine mais facilement résorbable. Nous avons également laissé un tract sur le pare-brise des véhicules visés, expliquant les motivations de l'action et prévenant les conducteurs", explique l'organisation sur Facebook.

Le succès des SUV ("véhicules utilitaires sport") a un impact direct sur le réchauffement climatique, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE). "Les SUV sont les deuxièmes contributeurs de l'augmentation des émissions de CO2 au niveau mondial depuis 2010, après la production d'électricité, mais devant l'industrie lourde, les camions et l'aviation", note l'AIE dans un rapport en 2019.

Une dizaine de propriétaires de ces voitures dégradées s’est présentée au commissariat pour déposer une plainte samedi après-midi, selon Sud Ouest. Des plaintes en ligne ont également été enregistrées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.