Cet article date de plus de six ans.

Obama annonce le rejet du projet controversé d'oléoduc Keystone XL

Le président américain a souligné que ce projet n'aurait pas eu d'impact significatif sur l'économie américaine et qu'il fallait agir maintenant pour le climat. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président américain, Barack Obama, entouré du secrétaire d'Etat, John Kerry (à droite), et du vice-président, Joe Biden, lors d'une conférence à la Maison Blanche, à Washington, le 6 novembre 2015. (MANDEL NGAN / AFP)

"Il faut agir maintenant." Après des années de tergiversations et à moins d'un mois de la conférence sur le climat à Paris, Barack Obama a annoncé, vendredi 6 novembre, le rejet du projet controversé d'oléoduc Keystone XL reliant le Canada aux Etats-Unis.

"Le département d'Etat a décidé que le projet Keystone XL n'était pas dans l'intérêt national des Etats-Unis. Je suis d'accord avec cette décision", a déclaré le président américain depuis la Maison Blanche, soulignant notamment que le projet n'aurait pas eu d'impact significatif sur l'économie américaine. Son discours a été posté (en anglais) sur Twitter.

"Protéger la seule planète que nous ayons"

Barack Obama a par ailleurs annoncé qu'il se rendrait à Paris pour participer à la COP21, qui s'ouvre le 30 novembre pour deux semaines. "Dans trois semaines à partir d'aujourd'hui, j'attends avec impatience de rejoindre mes homologues du monde entier à Paris, où nous allons tous nous rassembler autour d'un cadre ambitieux pour protéger la seule planète que nous ayons", a-t-il souligné. 

L'action de TransCanada, l'opérateur canadien d'oléoducs et porteur du projet Keystone XL, a immédiatement chuté de 5% en Bourse après la décision américaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers COP21

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.