COP21 : des efforts plus importants sont nécessaires pour limiter le réchauffement climatique à 2°C, estime l'ONU

Dans un rapport, évaluant les engagements annoncés au 1er octobre 2015 par 146 pays, représentant 86% des émissions mondiales, l'ONU se félicite qu'un "effort mondial sans précédent" soit en cours.

La secrétaire exécutive de la Convention de l\'ONU sur le climat, Christiana Figueres, le 20 octobre 2015 à Bonn (Allemagne).
La secrétaire exécutive de la Convention de l'ONU sur le climat, Christiana Figueres, le 20 octobre 2015 à Bonn (Allemagne). (PATRIK STOLLARZ / AFP)

A un mois de la COP21, l'ONU a publié vendredi 30 octobre son rapport de synthèse des engagements individuels des pays pour limiter le réchauffement climatique. Si l'ONU salue "un effort mondial sans précédent", le rapport souligne que les contributions nationales proposées par les pays "ne seront pas suffisantes pour renverser d'ici à 2030 la tendance globale à la hausse des émissions [de gaz à effet de serre]". Ce qui ne permettrait pas de limiter le réchauffement climatique à 2 °C.

Les Nations unies estiment que les engagements nationaux "ont la capacité de limiter à 2,7°C l'élévation de la température" à horizon 2100. "Ce n'est en aucun cas suffisant", car encore synonyme de dérèglements climatiques majeurs, a commenté Christina Figueres, secrétaire exécutive de la Convention de l'ONU sur le climat.

Le réchauffement évalué à 5 °C avant ces engagements 

"Mais cela est beaucoup plus bas que les 4 ou 5 degrés ou plus de réchauffement projetés par beaucoup avant les engagements", a-t-elle ajouté. "Je suis confiante dans le fait que les engagements envoyés par les pays peuvent encore aller plus loin", a-t-elle ajouté. L'ONU préfère donc voir le verre à moitié plein.

Le rapport de l'ONU évalue les engagements climat annoncés au 1er octobre 2015 par 146 pays, représentant 86% des émissions mondiales. Le premier accord engageant l'ensemble des Etats de la planète dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre est espéré à Paris lors de la conférence climat, du 30 novembre au 11 décembre.