Climat : les trois déclarations à retenir de la signature, à New York, de l'accord négocié à la COP21

Plus de 170 pays étaient représentés pour "ce moment d'histoire", selon l'expression du secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon, en français dans le texte.

Le messager pour la paix des Nations Unies Leonardi di Caprio s\'adresse le 22 avril 2016 aux Nations Unies à New York, en ouverture de la cérémonie de signature des accords conclus à Paris sur le climat, dans le cadre de la COP 21.
Le messager pour la paix des Nations Unies Leonardi di Caprio s'adresse le 22 avril 2016 aux Nations Unies à New York, en ouverture de la cérémonie de signature des accords conclus à Paris sur le climat, dans le cadre de la COP 21. (JEWEL SAMAD / AFP)

C'est le premier grand rendez-vous de l'après COP21. Les représentants de 171 pays avaient rendez-vous à New York, vendredi 22 avril, pour signer l'accord international destiné à ralentir le réchauffement de la planète négocié à Paris en novembre et décembre 2015.

Chacun à leur façon, la star de Hollywood Leonardo DiCaprio, le président de la République, François Hollande et  le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ont rappelé l'urgence d'agir pour le climat. Morceaux choisis.

Ban Ki-moon : "C'est un moment d'histoire"

"C'est un moment d'histoire. Jamais auparavant un aussi grand nombre de pays n'avait signé un accord international en une seule journée", a déclaré Ban Ki-moon, en français, à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU.

Le secrétaire général de l'ONU a particulièrement félicité les 15 petits pays, insulaires ou non (dont Fidji, Belize et les Maldives), qui ont prévu de ratifier l'accord dès ce vendredi. "Nous avons entamé une course contre la montre" afin de ralentir le réchauffement de la planète à 2 degrés celsius, voire 1,5 degré, comme le prévoit l'accord, a-t-il averti.

ONU / REUTERS

(FRANCETV INFO)

François Hollande : "Il faut aller vite, encore plus vite"

Premier à signer l'accord sur le climat à l'ONU, François Hollande avait auparavant lancé à la tribune un appel  à traduire l'accord de Paris sur le climat en "actes" pour faire face à l'"urgence""Il faut aller vite, encore plus vite", a exhorté le chef de l'Etat français.

"Le temps presse, a-t-il insisté, nous devons aller plus loin même que les promesses qui ont été faites, que les engagements qui ont été pris et faire que nos déclarations deviennent des actes. Puis il s'est félicité, Jamais dans l'histoire des Nations unies, il n'a été possible de réunir 170 Etats pour signer un accord."

(FRANCETV INFO)

DiCaprio : "Le monde nous regarde"

"Le monde nous regarde (...) le temps est venu d'une action sans précédent" pour promouvoir les énergies propres, a proclamé l'acteur Leonardo DiCaprio devant les dirigeants mondiaux réunis à l'ONU.

"Notre planète ne pourra pas être sauvée si nous n'abandonnons pas les énergies fossiles", a-t-il ajouté, déclenchant des applaudissements. L'acteur américain est ambassadeur de bonne volonté auprès des Nations unies, chargé spécialement des questions environnementales.

(FRANCETV INFO)