"Make our planet great again" : plus de 150 climatologues ont déposé un dossier pour venir travailler en France

Depuis l'appel lancé par Emmanuel Macron aux spécialistes du climat du monde entier, en juin dernier, plus de 150 dossiers ont été déposés, majoritairement par des scientifiques américains.

Le site internet makeourplanetgreatagain.fr lancé par le gouvernement, vendredi 9 juin, pour attirer des chercheurs étrangers en France.
Le site internet makeourplanetgreatagain.fr lancé par le gouvernement, vendredi 9 juin, pour attirer des chercheurs étrangers en France. (CAPTURE D'ÉCRAN)

En juin dernier, après l'annonce des États-Unis de se retirer de l'Accord de Paris, le chef de l'État Emmanuel Macron avait lancé un appel à destination des spécialistes du climat du monde entier. Il les invitait à venir travailler en France : "Pour tous les scientifiques déçus par les décisions de Donald Trump, je veux leur dire qu'ils trouveront en France un deuxième foyer", avait lancé le président de la République. Depuis, au 21 juillet, plus de 150 dossiers ont été déposés, selon le Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Ce chiffre devrait augmenter d'ici le 31 août, date limite de dépôt des dossiers. 

FRANCEINFO

"Une très belle opportunité" selon les chercheurs

La moitié de ces candidatures proviennent de scientifiques américains. En effet, aux États-Unis, les coupes drastiques annoncées par le gouvernement dans le secteur de l'environnement ont miné le moral des chercheurs. Alors quand la climatologue Kim Cobb, professeure à l'université de Géorgie, a entendu l'appel du président français, relayé en masse sur les réseaux sociaux, elle avoue s'être laissée tenter, comme beaucoup de ses collègues.

Quand on a la possibilité de poursuivre à l'étranger de nouveaux projets de recherche qu'on ne pourra peut-être bientôt plus continuer ici, beaucoup d'entre nous vont sauter sur cette occasion.Kim Cobb, climatologue aux États-Unisà franceinfo

Elle est consciente de la chance que pourrait constituer une expérience dans l'Hexagone. "C'est une très belle opportunité, vraiment unique, de sortir des sentiers battus et d'essayer quelque chose d'innovant, avec des gens formidables, dans un pays formidable. Pourquoi ne pas y aller ?" L'initiative française a en tout cas fait des émules puisque, la semaine dernière, l'Allemagne a annoncé a son tour la mise en place d'un programme similaire.

Ces scientifiques étrangers qui répondent à l'appel "Make our planet great again" : le reportage de Gaële Joly
--'--
--'--